Tradition Viticole Ancienne

 

En Provence la culture de la vigne remonte au 6°siècle avant J-C, à l’époque de la fondation de Marseille,ce qui fait de notre région le plus ancien vignoble de France.  Le premier cadastre, établi en  1811 à la demande de Napoléon, atteste que certaines de nos parcelles étaient plantées de vignes  tout comme bien des terres cultivées de notre commune Pierrefeu du Var.


Au Moyen âge les épouses des chevaliers partis en croisade avaient des occupations ludiques, artistiques et philosophiques appelées "Cours d’amour".

Entourées de troubadours, elles installaient des tribunaux champêtres dans lesquels elles débattaient très librement des questions de société et d’amour : en l’absence de mon seigneur parti guerroyer est-il permis de regarder un autre homme ?  

Est-ce tromper que d’éprouver des sentiments pour un autre ?

Les questions une fois posées faisaient l’objet d’un débat orchestré ou  les rôles étaient décidés et répartis dans l’assistance.

A la fin la Présidente argumentait et tranchait définitivement.

La décision finale favorisait souvent la femme, c’est à cette époque que naissent la courtoisie et la galanterie.

Une chanson relatant le débat était composée, puis reprise par les troubadours.

Les cours d’amour étaient répandues sur tout le territoire (la plus fameuse était tenue par Aliénor d’Aquitaine) mais assez peu nombreuses, on en dénombrait seulement trois en Provence dont celle de Pierrefeu, présidée par  Rostangue à la fin du XII° Siècle.

C’est pour rendre hommage à cette gloire locale « la Dame de Pierrefeu » actrice et témoin de la liberté des femmes à une époque plutôt réputée pour sa dureté, que notre domaine fut baptisé Rostangue.


Panneau au fond d'une grotte situé tout en haut du village de Pierrefeu du var